Pourquoi des expériences ?

Spécial Covid 19

Études disponibles

Pourquoi des expériences?

Les expériences permettent aux chercheurs des sciences du comportement (économie, psychologie…) de tester leurs modèles et dans des  conditions les plus proches possibles de leurs hypothèses, mais aussi de découvrir des types de comportements non connus jusque-là et d’aider à la décision en testant l’efficacité de politiques incitatives. Elles sont ouvertes à tous les participants majeurs, de tous profils!

Les études menées par la fédération sont transparentes, non-invasives, non-mensongères, anonymes  et uniquement à finalité scientifique.

Comment nous aider?

En participant, l’observation de votre comportement permet aux chercheurs d’apprendre sur la nature humaine! Inscrivez vous à notre base de participants pour recevoir des invitation à des expériences inédites.

Nous vous offrons la possibilité de participer à des expériences sur quatre plateformes différentes. Vous pouvez prendre connaissance de la charte des participants en cliquant ici.

UN Exemple d’expérience

Durant le premier confinement, le labo a cherché à mieux cerner la relation entre la capacité à juger notre performance et notre capacité à juger la qualité des informations. L’étude a permis de conclure qu’il existait un lien de corrélation entre la métacognition des participants et une meilleure identification de la véracité de l’information. Les participants ayant répondu à plus de 80 questions lors de la dernière épreuve, seuil minimal permettant de traiter les données, se sont vu transmettre une analyse de leurs résultats.

 

Afin de pouvoir répondre à cette question, un groupe de 562 individus volontaires a participé à quatre épreuves en ligne, depuis leurs ordinateurs personnels, pendant 60 minutes. Les 10 premières minutes, étaient consacrées à un questionnaire composé 16 affirmations sur la politique française qui pouvaient être vraies ou fausses. Puis, pendant 30 mins, les participants ont réalisé une épreuve de calcul mental simple et rapide.

Enfin, un questionnaire de logique de 6 questions leur a été soumis. Après chaque question, les participants pouvaient évaluer la confiance qu’ils avaient dans la réponse qu’ils venaient de donner ; et, à la fin de chaque épreuve chacun a pu avoir un feedback sur ses performances. Seulement, les 2/3 des feedback du quizz politique et 3/4 de ceux de l’épreuve de calcul mental étaient exacts. Forts de cette information, les participants avaient alors la possibilité de modifier leurs niveaux de certitude.

 L’épreuve terminée, les chercheurs du laboratoire ont pu analyser la capacité de chacun des participants à faire varier leur confiance en fonction de leurs échecs ou de leurs réussites effectives.
Une étude future pourra déterminer si la sensibilité, c’est à dire de la confiance prédictive de chacun, est meilleure à mesure que les individus performent bien dans les épreuves.